Le “Comité contre la hausse constante des ponctions sur les salaires” récolte depuis le 8 novembre des signatures pour le référendum contre l’onéreux congé de paternité. La récolte ne progresse que lentement et l’objectif est loin d’être atteint.

Il reste encore un peu plus d’un mois au comité référendaire pour récolter les 50’000 signatures nécessaires. “Plusieurs associations cantonales des arts et métiers, l’UDC, diverses sections des Jeunes Libéraux-Radicaux, up! et des sections des Jeunes UDC soutiennent la récolte, ce qui nous réjouit”, constate Diana Gutjahr, coprésidente du comité référendaire, vice-présidente de l’Union des arts et métiers du canton de Thurgovie et conseillère nationale UDC, “mais il manque actuellement encore 18’000 signatures.”

Le comité référendaire, qui comprend plus de 120 membres, est donc appelé à relancer la récolte dans toutes les régions de Suisse pour réunir les signatures manquantes. “Les fêtes de fin d’année se prêtent particulièrement bien à obtenir des signatures parce qu’on se retrouve dans le cercle de la famille. C’est une bonne occasion de faire signer la belle-mère, l’oncle, les grands-parents, les filles et les fils”, relève Susanne Brunner, présidente des arts et métiers de Seefeld, conseillère communale UDC et vice-présidente du comité référendaire, qui ajoute: “Les manifestations du nouvel an dans les partis locaux et associations sont une autre bonne occasion d’obtenir des signatures.”

L’UDC du canton de Zurich contribuera elle aussi à cette action: le 4 janvier 2020 elle organisera dans le canton de Zurich une grande journée de récolte de signatures pour le référendum. Toutes les sections de l’UDC zurichoise sont invitées à installer des stands dans les rues pour récolter des signatures. La conseillère nationale Gutjahr est confiante: “Grâce à l’effort final de tous les participants, nous réussirons à réunir les 50’000 signatures dans le délai prescrit.”

Le délai de récolte échoit le 23 janvier 2020.